• fr
  • en

ALLEMAGNE HORS DE PRUSSE 

Louis II roi de Bavière fut brièvement fiancé. Il était beau, il était jeune, il était idolâtré par les Bavarois. Il s’éprit ou prétendit-il l’être de sa cousine, la duchesse Sophie en Bavière. Mais au cours des fiançailles, la pauvre Sophie trouva l’attitude de son fiancé de plus en plus extravagante. Finalement, ils rompirent. Plus tard, elle épousa un de mes oncles éloignés, Ferdinand d’Orléans duc d’Alençon.

 

album6011

Othon de Bavière était le frère cadet du roi Louis II. A 24 ans, les signes de folie devinrent chez lui si évidents qu’il fut enfermé dans l’un des châteaux de la famille royale. Et c’est ainsi qu’il succéda officiellement au trône à son frère Louis II mort tragiquement. Il régna pendant des décennies nominalement et restera fou 44 ans jusqu’à sa mort. Le prince Luitpold de Bavière qui avait déjà assumé la régence après la déposition du roi Louis II continua à l’assumer jusqu’à sa propre mort, succédé dans la Régence par son fils, le futur Louis III de Bavière, dernier roi de ce pays.

 

445

Julie Haucke, princesse de Battenberg. Cette jeune fille de la petite noblesse polonaise servait à la Cour de Russie. Elle y rencontra le frère de la tsarine, le prince Alexandre de Hesse. Ils s’aimèrent. La famille impériale russe comme la famille grand-ducale de Hesse s’opposaient à leur mariage, ce qui ne les arrêta pas. Ils se marièrent mais ce fut une union morganatique, c’est-à-dire inégale de rangs. Julie Haucke reçut le titre de Princesse de Battenberg qu’elle transmit à ses enfants. Cette branche morganatique de la dynastie de Hesse connut un destin exceptionnel avec des descendants régnant en Bulgarie, en Espagne et, indirectement, aujourd’hui en Angleterre.

 

enveloppealbum6039

Prince Max de Bade. Il appartenait à la famille grand-ducale de Bade. Il fut le dernier chancelier de l’empire allemand et, à la fin de la guerre, il proclama de son propre chef l’abdication de l’empereur Guillaume II, ce que celui-ci ne lui pardonna jamais. Il devint grand-duc de Bade et eut un fils, Berthold, qui lui succéda. Ce dernier épousa ma cousine germaine, Théodora de Grèce.

 

207

La princesse Louise de Belgique était fille du roi Léopold II qui traita abominablement ses filles. Elle épousa son cousin germain Philippe de Saxe Cobourg, fils de Clémentine d’Orléans. Elle ne s’entendit pas avec son mari au point qu’elle s’enfuit avec un amant, bel officier hongrois. La réaction de la famille royale belge, ce fut de la faire enfermer dans une maison de fous. Sa vie devint un sordide roman d’aventures. Elle termina dans la solitude et la misère.

 

666

Le roi aveugle de Hanovre, Georges V, misa sur le mauvais cheval. Dans la guerre de 1866 entre la Prusse envahissante et l’Autriche, il prit le parti de cette dernière qui fut battue à Sadova. Il perdit son trône et ses états et vécut en exil. Il est représenté ici avec sa fille Frédérique qui devait épouser un aristocrate allemand.

 

enveloppealbum6021-copy

Thyra de Danemark, Duchess de Cumberland. Le fils du roi Georges V de Hanovre, Ernest duc de Cumberland, titre qu’il avait hérité de son appartenance à la famille royale anglaise, vécut pratiquement toute sa vie en exil. Il n’était franchement pas un Adonis mais réussit à épouser la princesse Thyra, fille du roi Christian IX de Danemark un très beau parti mais dont un scandale de jeunesse avait terni les quartiers de noblesse. Ils furent heureux et eurent de nombreux enfants.

 

screen-shot-2016-09-27-at-3-47-17-pm

En 1913, les grandes puissances détachèrent encore un morceau de l’empire ottoman et fabriquèrent la principauté d’Albanie. Beaucoup connaissent l’existence du roi Zog d’Albanie, très peu savent qu’il eut un prédécesseur au trône d’Albanie. En effet, les puissances allèrent chercher un prince issu d’une modeste dynastie allemande, les princes de Wied. Il s’appelait Guillaume et avait épousé une princesse Sophie de Schönburg, qui acceptèrent de régner sur l’Albanie. Curieuse a dû être cette arrivée d’un couple princier germanique dans une Albanie plutôt moyenâgeuse. Ils y étaient depuis quelques mois lorsqu’éclata la guerre mondiale qui les chassa de l’Albanie. Ils revinrent tranquillement dans leur petite principauté allemande.


par  Prince Michael of Greece

2 commentaires pour “ALLEMAGNE HORS DE PRUSSE 


  1. cyrill smolky

    A well written article. However, did you know the Albanians still claim that their first « ruler » the Prince of Wied went away with the albanian…treasury, whatever that maybe? It was claimed to me a over ten years ago by not else than « King » Leka at a reception in Rogner Hotel in Tirana.


  2. Philippe PRIOL

    Mon cher Prince,

    J’ai beaucoup aimé cette rétrospective princière à travers l’oeil de votre lorgnette personnelle…. c’est l’histoire européenne qui défile sous nos yeux, mais c’est aussi votre histoire familiale. Savez vous que je cousine lointainement avec les WITTELSBACH, lointains descendants de la famille de LEZONGAR, originaires de Cornouailles bretonne, précisément d’Esquibien (29) à proximité d’Audierne… inouïs les méandres de l’Histoire mêlés à ceux des familles. Beaucoup de tragédies et de gâchis aussi dans ces destins soumis à la raison d’Etat, souvent pour rien… Bien à vous, Philippe PRIOL.

L'ajout de commentaire n'est plus possible.