Eliza était une petite fille Porto-cubaine américaine qui habitait New York. J’étais en charge de ses études. Elle a été assassinée par sa mère et l’amant de celle-ci d’une façon qui a soulevé d’horreur l’Amérique. L’innocente victime a fait la couverture du New York Times et des lois ont été changées à cause d’elle.

Marina et moi, depuis, nous avons cherché à faire quelque chose, à agir en faveur des enfants maltraités, évidemment dans notre pays. Nous avons donc créé cet organisme auquel nous avons donné le nom d’Eliza (www.eliza.org.gr).

Notre doute c’est the awareness, c’est-à-dire d’ouvrir les yeux, les oreilles, la conscience des gens à ce problème car beaucoup rencontrent des cas d’enfants maltraités mais en général personne ne sait quoi faire.

Aussi, nous avons créé des programmes pour instruire, pour diriger ceux qui sont immédiatement concernés, les médecins, les infirmières, les policiers, les maîtres d’école, les juges d’enfants. Ainsi sauront-ils reconnaître un cas d’enfant maltraité et sauront-ils comment agir.

 

Parallèlement, nous participons à des programmes pour aider les parents nécessiteux, afin justement d’éviter que leurs problèmes dégénèrent et leur font maltraiter les enfants.

Nous débutons mais, déjà, nous avons tiré une sonnette d’alarme dans un pays où cinq enfants sur dix sont maltraités.

Eliza running team at the 34thAthens classic Marathon (Athens, November 13th, 2016)

Training course designed for physicians

World Day for the Prevention of Child Abuse (November 19th, 2015) ELIZA

 

Pour en savoir plus, visitez le site de l’association Eliza[en].