• fr
  • en

ITALIE FASCISTE II

Les deux duchesses d’Aoste, la belle-mère et la belle-fille, la tante et la nièce. Hélène de France, la douairière, fait un salut qui s’apparente au salut fasciste, sa belle-fille Anne de France est autrement plus discrète, comme ses opinions.

 

DSC00051

Photo signée par le roi Victor Emmanuel III. Il pose sur la terrasse d’un de ses palais, entouré de ses enfants. De gauche à droite, la cadette, Maria princesse de Bourbon Parme, Yolanda comtesse Calvi di Bergolo, probablement l’enfant du roi qui lui ressemblait le plus et qui avait le plus de personnalité, Mafalda princesse de Hesse qui mourra atrocement dans un camp de concentration, le prince de Piémont Humbert futur Humbert II pour lequel son père n’avait pas beaucoup d’amour et enfin Giovanna qui deviendra reine de Bulgarie et perdra prématurément son mari et plus tard son trône.

 

DSC00052

C’est une photo floue mais d’une grande importance historique. Le pape Pie XII précède la reine d’Italie Hélène en grand costume de Cour venue s’entretenir avec lui au Vatican. Les rapports entre le Saint Siège et la Maison de Savoie, malgré les accords du Latran, n’étaient pas d’une cordialité excessive, ni les rencontres fréquentes.

 

DSC00055

Sur le balcon du Palais de Capodimonte où elle réside, Hélène de France duchesse douairière d’Aoste avec sa sœur aînée Amélie de France reine de Portugal. La reine Amélie avait toutes les vertus, ce qui n’empêchait pas sa sœur Hélène de la taquiner et au besoin de la rudoyer.

 

DSC00058

En 1941, en pleine guerre, la duchesse douairière d’Aoste se rendit au Vatican pour rencontrer le pape. Que se dirent-ils dans cet entretien ? Nul ne le sait. En tout cas, elle a revêtu pour l’occasion la grande tenue et porte le fameux diadème en diamants des Savoie Aoste.

 

DSC00061

La branche des Aoste de la Maison de Savoie était autrement populaire que la branche aînée régnante. Témoin, l’enthousiasme de la foule devant Aymon de Savoie, duc de Spolète, le cadet de la famille, un officier de marine qui devait finir tristement ayant vu la monarchie s’écrouler tout seul en Argentine.

 

DSC00067

En pleine guerre, Anne de France duchesse d’Aoste se rendit au Vatican pour la première communion solennelle de ses deux filles, les princesses Marguerite et Marie-Christine de Savoie Aoste, mes cousines germaines bien aimées. Le duc d’Aoste, lui, était en Ethiopie dont il était le vice-roi. Après une défense héroïque, il finit dans un camp de prisonniers anglais.

 


par  Prince Michael of Greece

5 commentaires pour “ITALIE FASCISTE II


  1. ANA DE SACADURA BOTTE DE MELLO BRAMÃO

    Fascinating photos that tell so much about European History around the Second World War. Very happy to see my Dear Queen Amelie of Portugal, to whom I am related , whose figure I admire so much!


  2. Colleen

    Another wonderful, nostalgic post. Thank you for this personal look at Italy’s history.




  3. Pascal HERVE

    Ces précisions sont très intéressantes mais je n’oublierai pas que le roi d’ Italie et sa famille n’eurent guère de compassion pour le plus « royal » et le plus intelligent des souverains de leur époque : l’Empereur d’Ethiopie Hailé Sélassié .
    J’avoue que j’ai pour sa personne et sa mémoire le plus profond respect et même de la vénération.
    Aussi ne prenez pas ce commentaire en mauvaise part.
    J’apprécie énormément le ton si différend de votre blog et le talent de ceux qui illustrent vos articles.

L'ajout de commentaire n'est plus possible.