ITALIE FASCISTE

Le prince de Piémont Humbert futur roi et Mussolini. Ils ne s’aimaient pas. Le prince héritier était profondément antifasciste mais il fallait faire avec et sauver les apparences, comme en témoigne cette photo.

 

 

38

Le roi Victor Emmanuel III visite des installations militaires. Derrière lui, avec un chapeau blanc, Hélène de France duchesse d’Aoste. Le roi, lui aussi, était antifasciste mais il était bien forcé de composer.

 

 

39

Victor Emmanuel III et la duchesse d’Aoste Hélène sous le drapeau italien. Les deux, le roi et la duchesse, se détestaient cordialement mais, encore un exemple, il fallait sauver les apparences.

 

40

C’est une photo vraiment historique. Dans un paysage d’âpres montagnes, quand était-ce ? Probablement entre les deux guerres, lors de manœuvres militaires. Le roi Emmanuel III, à demi tourné, tend la main vers Mussolini. Les deux ne s’aimaient franchement pas. Mussolini se méfiait du roi et le roi détestait Mussolini qu’il trouvait un imposteur. La dame au chapeau blanc est toujours Hélène de France duchesse d’Aoste et le très grand militaire qui salue est son fils aîné, Amédée duc d’Aoste, le héros de l’époque.

 

 

41

Le prince de Piémont Humbert et son cousin, le duc d’Aoste Amédée. Il n’y avait pas de profonde sympathie entre les deux hommes. Le prince de Piémont se méfiait des ambitions politiques de la branche des Aoste. Le duc, quant à lui, n’avait pas une grande estime pour son futur roi. Cette série de photos pourrait s’appeler « sauver les apparences », en voici encore un témoignage.

 

 

47

Sur le pont d’un navire de guerre, de gauche à droite, la duchesse d’Aoste Anne de France, la princesse de Piémont Marie-José de Belgique, le duc d’Aoste Amédée, la duchesse douairière d’Aoste Hélène de France, le duc de Spolète Aymon de Savoie Aoste. La princesse de Piémont, la belle Marie-José, fait une moue dégoûtée.

 


par  Prince Michael of Greece

2 commentaires pour “ITALIE FASCISTE

    L'ajout de commentaire n'est plus possible.