• fr
  • en

LA CORRUPTION

La corruption a existé de tous temps, elle fait partie de l’humanité mais, autrefois, elle obéissait à des règles. Il y avait des régions où la corruption était plus apparente comme en Orient. Là-bas on savait que le bakchich avait son importance, mais on savait à qui donner, combien donner et à côté de cela il y avait des êtres d’une honnêteté indestructible. Il y avait des tarifs, il y avait des personnages qui étaient ouverts à la corruption et d’autres dont on savait qu’ils étaient incorruptibles. On aurait presque pu rédiger un manuel de la corruption. Et parce que la corruption était codifiée, elle était beaucoup moins répandue. En Occident la vertu était apparemment plus forte que la corruption.

Aujourd’hui, la corruption est générale, elle atteint tous les pays, tous les politiciens, toutes les classes, tous les âges mais principalement dans le monde politique, économique et financier. Tout le monde, c’est-à-dire les puissants, sont désormais achetables. La preuve, c’est que les scandales n’épargnent personne. S’ils n’impliquent pas tous, au moins ils touchent tout le monde, les gens qui occupent les postes les plus élevés, les plus vénérables. Et aussi des gens tellement riches qu’on se demande pourquoi ils ont encore besoin de gagner grâce à la corruption tant il est vrai que l’avidité n’a pas de limites.

Le pire peut-être c’est que la corruption est entrée dans les moeurs, en ce sens que plus personne ne s’étonne ou ne s’indigne. Bien sûr, la justice lance de temps à autre ses foudres, d’ailleurs un peu à tort et à travers. Des noms de politiciens sont jetés en pâture à la presse. Et puis, au bout de quelques temps, très vite, tout est oublié et les mêmes politiciens archi-compromis réapparaissent à la surface comme si de rien n’était. Les taches s’effacent à une vitesse confondante et l’oubli fait tout.

Tout cela parce que, désormais, on admire, on respecte, on cherche l’argent. L’argent, c’est le but, c’est l’ambition suprême, l’argent est désormais sacré.

1

Même les rois mes cousins n’y sont pas insensibles. Autrefois, dans mon milieu, dans ce qu’on appelait la bonne société, on ne parlait jamais d’argent. C’eut été considéré comme de la dernière vulgarité. Cependant, de tout temps, les têtes couronnées ont été sensibles aux cadeaux. On ne peut franchement pas les accuser d’être corrompues mais certains étaient connus pour recevoir plus facilement des présents en contrepartie de faveurs. Aujourd’hui, les rois d’Occident n’ont plus de pouvoir mais ils ont une certaine influence dans des milieux importants et il n’est pas exclu qu’ils daignent accepter non pas des gratifications mais des contributions substantielles à leurs charités ou des pourcentages dans certaines affaires. Sans être assimilé à une véritable corruption, c’est tout de même un signe des temps. Personnellement, je ne me suis jamais laissé corrompre. D’abord, je ne pense pas avoir été assez important pour qu’on tentât de le faire, bien qu’au cours de mon existence, il y ait eu une ou deux approches mais, de toute façon, j’aurais refusé, non point du tout par vertu mais parce que ce qui compte le plus pour moi, c’est ma liberté. Or, la corruption est un esclavage. Par ailleurs, les gens très riches, dans leur immense majorité, dégagent pour moi l’ennui le plus cuisant et je préfère ne pas être condamné à les fréquenter.

 


par  Prince Michael of Greece

2 commentaires pour “LA CORRUPTION


  1. Daphne Economou

    Wonderful as always. I agree so much about the very rich being extremely boring and as a child I used to find their homes very depressing too. Paneling and obscure Dutch masters. Love Daphne


  2. Angelo Androulidakis

    Your Highness,
    Especially in Greece corruption has been the general rule since PASOK came to power in 1981. It is not limited to persons in high places but goes deep into everyday life and transactions.Corruption starts from the tavern owner who wines and dines the tax inspector and transcends all strata of society to Prime Ministers leading lives impossible to explain by their income or fortune.Moreover,corruption does not have any more the moral castgation of the many;the latter mainly hope to join the club and enjoy its benefits. The priblem cannot be resolved in a police manner. Only education still gives some hope…

L'ajout de commentaire n'est plus possible.