• fr
  • en

LA MALEDICTION DE LORD FIEREFORD

J’avais visité le château des Fiereford en Irlande, une magnifique baraque entourée d’un parc somptueux mais quelque part sinistre et parcouru d’ondes négatives. Lord Fiereford lui-même était un homme grand, épais et pour tout dire ni très accueillant, ni très sympathique.

Des générations plus tôt, au XVIIIème siècle, son ancêtre était tombé nez à nez avec une mendiante, une bohémienne. Elle lui avait demandé l’aumône, il l’avait fait jeter brutalement hors de ses jardins. Alors, elle l’avait maudit.

IMG_1891 (1)

Chaque lord Fiereford mourrait dramatiquement avant que son fils aîné n’atteigne ses 21 ans, c’est-à-dire sa majorité. Il en avait été ainsi pendant plus de dix générations et la succession se faisait donc en zigzag de cadet en cadet ou de cousin en cousin.

Le lord Fiereford qui nous avait reçus avait décidé d’échapper à la malédiction. Lorsque son fils aîné était né, il l’avait tout simplement chassé de la maison, il ne voulait pas en entendre parler. C’était un voisin qui, horrifié de ce traitement, avait recueilli l’enfant et l’avait élevé comme son fils. Lord Fiereford ne voulait pas en entendre parler.

IMG_1960 (1)

Ainsi, l’enfant grandit, devint un adolescent. Le jour anniversaire de ses 21 ans, celui qui lui avait servi de père prit sa voiture. Un vent terrible soufflait, dévastant la campagne. Un arbre fut déraciné et tomba sur la voiture que conduisait l’homme, le tuant net. Quant au véritable père du jeune, puisqu’il ne lui avait pas servi de père, il était toujours vivant.


par  Prince Michael of Greece

Un commentaire pour “LA MALEDICTION DE LORD FIEREFORD


  1. Isabella Bernardini

    Απίστευτο! Ευχαριστούμε πολύ για την ιστορία!

L'ajout de commentaire n'est plus possible.