• fr
  • en

Le Portrait Familial XVII

Le frère bien aimé de mon père, André de Grèce, épousa la princesse Alice de Battenberg. Elle était assez sourde et, de peur qu’elle se trompe, on lui avait fait répéter par cœur les réponses qu’elle devait donner aux questions du prêtre lors de son mariage, sauf que le prêtre inversa les questions. « Avez-vous déjà été mariée ? » – « Oui » – « Renoncez-vous à avoir d’autres hommes dans votre vie » – « Non » et ainsi de suite, ce qui, évidemment, provoqua de la confusion dans le clergé et les éclats de rire de toute la famille.

 

501 (1)

Mon grand-père Georges Ier haïssait Guillaume II dont le grand-père Guillaume Ier avait mangé un tiers du Danemark d’où était originaire Georges Ier. Guillaume II avait acheté, à la mort de l’impératrice Elisabeth d’Autriche, sa villa à Corfou. Chaque année, il s’y rendait et mon grand-père allait le recevoir. Une fois, ma grand-mère Olga lui demanda « Puisque vous le détestez, pourquoi allez-vous chaque fois le recevoir ? » – « Parce que si je n’étais pas là, il se croirait sur ses terres. »

 

500 (1)

Là aussi, c’était toute une affaire. L’empereur arrivait à bord de son immense yacht blanc. Pour son débarquement annuel, on dressait une sorte d’arc de triomphe surmonté de la couronne impériale allemande. Uniformes de gala, décorations, on se saluait cordialement tout en se détestant.

 

492 (1)

Chaque année, ma grand-mère Olga emmenait mon père enfant pour de longs séjours dans sa Russie natale. Elle allait de palais en palais, de châteaux en châteaux voir sa nombreuse parenté. Evidemment, les séjours les plus longs étaient réservés à ses parents au palais de Pavlovsk. Ici, on a juché mon père sur un magnifique fauteuil français de l’époque Louis XVI, le mobilier de Pavlovsk étant célèbre pour sa splendeur.

 

Enveloppe-Album-4081 (1)

Ce fut sous le règne de mon grand-père Georges Ier et avec son soutien et son aide que fut bâti le stade d’Athènes sur les lieux exacts où s’était dressé le stade antique. L’inauguration fut une fête splendide. Chaque souverain en visite à Athènes avait droit à un détour par le stade et c’est là qu’eurent lieu les premiers jeux olympiques de l’ère moderne.


par  Prince Michael of Greece

7 commentaires pour “Le Portrait Familial XVII


  1. Michelle Langlois

    Thanks for the blog. I find it exquisite to read about the Royal Families history and their magnificent lives. Eventhough I am from America, I love Europe’s history. After all, our ancestors came from the Old World.
    Merry Christmas!


    • marie-caroline blomme

      monseigneur,
      J’ ai beaucoup apprécié votre site ainsi que bien évidement vos romans. Votre ouvrage concernant les joyaux des tsars est une pure merveille.Etant particulièrement intéressée par l’histoire russe et
      l’abdication du Tsar Nicolas 2 pour laquelle je me pose beaucoup d questions.Pensez vous que vous pourriez m’éclairer? Dans tout ce que j’ai lu à ce sujet,je ne m’explique pas la rapidité de cet acte ni pourquoi il y a eu un deuxième télégramme non envoyé qui déclarait SAI le Tsarévitch Alexis empereur.D’autre part sachant la très malheureuse situation du Tsarévich pourquoi n’y a t’ il pas eu d’abrogation de la loi salique avant ces douloureux évènements? Veuillez agréer,monseigneur mes sincères salutations


      • Michel de Grèce

        Je crains malheureusement de ne pas pouvoir vous éclairer sur cette question.



  2. Alexandra of Greece

    Bravo Papa! Fascinant, charmant, personel, instructif et original! Thanks for sharing!


  3. marie beltrami

    michel
    je suis toujours fan de toi et de tes histoires…j’ai eu un long moment sans regarder tes chroniques en fait , ça me manquait
    j’ai rencontre un jeune homme qui m’a dit avoir lu un livre dans sa vie : c’était un livre de toi… il a adoré


  4. IANKAL21

    The site of the Pan-Athenaic (all-Athens) Stadium (2nd century B.C.), was excavated indeed at the initiative of King George I to reveal only its matrix, as the marble have been calcified.
    The Stadium was re-marbled in Pendelic marble, by the sole donation of George Averoff a Greek billionaire of Alexandria.
    The first modern games were hosted in 1896 attended by the then Prince & Princess of Wales.
    In 1906 games of a Meso (between-two) Olympiad took place in the same venue, also attended by Edward VII and Alexandra, this time as a King and Queen.

L'ajout de commentaire n'est plus possible.