• fr
  • en

Le Portrait Familial : La Grèce

Mon grand-père Georges Ier était profondément et étroitement lié avec sa sœur Alexandra devenue reine d’Angleterre en épousant Edouard VII. Ils correspondaient au moins une fois par semaine et la reine Alexandra fit de nombreuses visites à Athènes. Voici le frère et la sœur dans une promenade intime dans les jardins du Palais Royal.

 

121 (1)

Le roi Edouard VII d’Angleterre n’accompagnait pas toujours sa femme Alexandra lorsqu’elle rendait visite à son frère Georges Ier roi de Grèce. Pour une fois, il voulut bien l’accompagner. Je pense que c’était pour l’inauguration du nouveau stade d’Athènes. Cet imposant mangeur restait des heures à table ainsi que témoigne cette photo prise dans la salle à manger de l’ancien Palais Royal devenu aujourd’hui Parlement.

 

123 (1)

Georges Ier recevait sa sœur la reine d’Angleterre et les royautés britanniques dans l’énorme Palais Royal d’Athènes que toute la famille détestait à l’unisson. Il préférait les voir dans le domaine qu’il avait créé à la campagne, Tatoï, où nous avons tous vécu jusqu’à 1967 et qui était beaucoup plus sympathique, même si moins confortable. Voici l’heure du thé sur la terrasse de cette grande villa.

 

132 (1)

La reine Olga de Grèce avait décidé d’helléniser les costumes de Cour. Elle inventa pour elle, ses belles-filles et filles ainsi que pour ses dames d’honneur, cette tenue fort élégante, vaguement inspirée d’une tradition hellénique. De gauche à droite, la princesse Marie de Grèce, grande duchesse Georges, la reine Olga de Grèce, la princesse Alice de Battenberg, la princesse André de Grèce, sur le balcon du vieux Palais Royal.

 

150 (1)

Le second fils du roi Georges Ier et de la reine Olga, le prince Georges, qui avait été une sorte de gouverneur de Crète au moment où l’île passa de l’Empire ottoman à la Grèce, fit un mariage fort inattendu. Il épousa la princesse Marie Bonaparte, arrière-petite-fille de Lucien, le frère de Napoléon, et surtout psychiatre reconnue, une des fondatrices de cette science et intime de Freud. Voici les mariés sur le balcon du Palais Royal saluant la foule.

 

152 (1)

La foule des Athéniens et Athéniennes s’est rassemblée sur la place de la Constitution pour acclamer les nouveaux mariés, l’oncle Georges et la tante Marie Bonaparte. Cette place, aujourd’hui, sert quasi quotidiennement de lieu aux manifestations antigouvernementales, quel que soit d’ailleurs le gouvernement.

 


par  Prince Michael of Greece

5 commentaires pour “Le Portrait Familial : La Grèce



  1. Mr Eunan O'Donnell

    Your Royal Highness,

    Thank you for bringing to the world the wonderful chronicle in sepia photographs of your family’s history.

    Your website is magnificent.

    In gratitude,
    Eunan O’Donnell


  2. Nikolaos Logothetis

    Your Royal Highness,
    thank you sharing these very interesting stories and pictures with us. I have read your biography of your early life leading to your arrival in Greece .As a fellow student of history I would like to ask you when are you going to share with us your experiences in the 1960,growing up with Greek Royal Family and experiencing all those turbulent events that shaped our lives and that of Greece.
    Thank for your time
    Nikolaos Logothetis


    • Suzanna Kalerandes

      Your Royal Highness
      My two most favourite members of the Greek Royal House are Queen Olga and the magnificent Prince George. In light of the turbulent and mostly unfair and unforgiving events that shaped the history of the Royal family, did their love for their country ever diminish?
      Recently , I came across a book that Prince George wrote, « The Cretan Drama », based on his experience as the High Commissioner of Crete, but I have not been able to get my hands on a copy in print. Sir, are you familiar with the book?
      With respect
      Suzanna Kalerandes


  3. Suzanna Kalerandes

    Your Royal Highness,
    My two most favourite members of the Greek Royal family are Queen Olga and the magnificent Prince George. What I would like to know is if their love for Greece ever diminished, in light of the turbulent and in many ways unforgiving events that shaped their country’s destiny over the years.
    Recently, I discovered that Prince George was author of a book called « The Cretan Drama », in which he described and commented on the events that took place while he was High Commissioner of Crete, but I have been unable to find a copy in print. Are you familiar with this book Sir?
    With great respect
    Suzanna Kalerandes

L'ajout de commentaire n'est plus possible.