• fr
  • en

Le Tombeau

L’emplacement de la dépouille d’Alexandre le Grand constitue jusqu’à ce jour un des plus grands mystères de l’Histoire qui a passionné des générations et occupé une légion d’experts. Selon certains, Alexandre aurait été finalement enterré à Siwa. Je ne pouvais pas ne pas visiter les lieux qui lui auraient servi d’abri post-mortem. Depuis, mon opinion s’est cristallisée :

– – – –

Alexandre n’avait laissé aucune instruction ni sur son enterrement ni sur son tombeau ni sur sa succession. Intentionnellement d’ailleurs. Parce qu’il savait que rien ne serait respecté et que cela ne servirait à rien. Il laissa ses lieutenants se débrouiller car ce n’était pas à travers eux que son nom demeurerait, au contraire.

Alexandre n’avait pas exprimé le souhait d’être mis en terre à Alexandrie mais Ptolémée, un des ses généraux qui voulait devenir roi d’Égypte, affirma qu’il l’avait toujours voulu. Évidemment, il voulait avoir pour lui le tombeau du roi qui deviendrait le pallium, le totem suprême. Alexandre fut somptueusement enterré à Alexandrie.

tall ruins

Son tombeau resta longtemps vénéré. À une certaine époque, autour du 4e siècle de notre ère, l’influence chrétienne grandissait en Égypte. Les chrétiens de plus en plus puissants commirent à Alexandrie des massacres de « païens » mais aussi détruisirent quantité de monuments, de manuscrits, d’objets, de trésors artistiques. Ils s’en prenaient même aux restes mortels de ceux qu’ils considéraient comme des grands personnages du paganisme. Alexandre en était un.

window view

Son corps n’était plus dans son tombeau original qui avait été pillé et détruit. On l’en avait sorti, on l’avait remis ailleurs, il avait été préservé. On savait bien où il était, ce n’était pas un secret, mais, quelque part, on négligeait sa dépouille. Elle n’intéressait plus personne. Partiellement momifiée, elle était encore en état lorsque le pouvoir chrétien se mit en place.

Cependant, les tenants du paganisme n’avaient pas complètement disparus, des gens qui respectaient l’ancienne religion, des gens qui étaient effarés par l’intolérance, le fanatisme des chrétiens et qui essayaient de préserver ce qui pouvait l’être. Lorsque ces « païens » apprennent que les chrétiens ont décidé de violer le tombeau d’Alexandre et de détruire sa dépouille sortent-ils le corps et le placent dans le tombeau d’un chrétien vénéré, en lieu et place de la dépouille qui y reposait.

skull shadow

Depuis, Alexandre a ainsi été transporté de l’Égypte vers un autre pays. Il y est encore, considéré comme un grand saint Chrétien dans un tombeau somptueux. Ce symbole même du paganisme est devenu pour les chrétiens une grande valeur chrétienne et il est toujours considéré comme tel.

 

Extrait de mon ouvrage « Les mystères d’Alexandre le Grand », Flammarion, septembre 2014

All photographs by Justin Creedy-Smith


par  Prince Michael of Greece