• fr
  • en

LE TRESOR DU SHAH

 

Naguère, chaque fois que j’allais en Iran du temps du Shah, je me précipitais à la Banque Melli car là, dans les sous-sols, étaient exposés les bijoux de la Couronne qui faisaient mes délices. A commencer par le Trône des Paons, en fait ce n’était pas le vrai qui avait été démantelé mais un substitut, une énorme machine couverte de pierreries, puis un globe terrestre haut d’un mètre cinquante, entièrement incrusté de joyaux, et des couronnes, des colliers, des armes, des aiguières, tout ça en or couvert de rubis, d’émeraudes, de diamants, dégoulinant de perles.

C’étaient d’immenses plateaux ronds où s’entassaient les émeraudes énormes non montées. D’autres plateaux contenaient, alignés sagement, de gigantesques diamants taillés. De coffres d’or émaillés sortaient des ruisseaux entiers de perles. Aucun trésor au monde ne pouvait approcher de la richesse, de la variété, de la splendeur du Musée de la Banque Melli et encore ce n’était qu’une faible partie du trésor abrité dans les caves de cette même banque.

Avant la guerre, le Shah Reza avait fait venir le joaillier Chaumet pour en faire une estimation. Après une semaine passée dans les caves de la banque Melli, le joaillier était allé trouver le Shah pour lui déclarer que ce n’était pas la peine de chercher à estimer ce trésor parce que si on le mettait en vente brusquement, le cours des pierreries s’effondrerait entièrement.

On racontait donc que dans les caves de la banque, beaucoup de pierreries étaient simplement entassées dans des valises de cuir. Celles-ci avec le temps s’étaient percées et par les trous s’écoulaient des rivières d’émeraudes ou de diamants. La République Islamique a gardé, espérons-le, intact ce trésor.

En fait, il n’était pas iranien à l’origine. Au 18ème siècle régnait sur l’Iran le puissantissime Nadir Shah. Il envahit son voisin l’Inde, vainquit son souverain le Grand Moghol et le fit prisonnier. A Delhi, il découvrit le fabuleux trésor des Grands Moghols, le plus grand du monde et de l’Histoire. Sans hésiter, il fit main basse dessus. Pour le transporter en Iran, il ne fallut pas moins de 3.000 chameaux surchargés de coffres énormes bourrés de joyaux.

Très vite après ce larcin, Nadir Shah fut assassiné. Un quart simplement du trésor atteignit Téhéran. C’est celui entreposé à la banque Melli. Un quart fut volé à droite et à gauche, en particulier le fameux Koh-i-Noor le diamant le plus célèbre du monde qui, aujourd’hui, appartient à la Couronne d’Angleterre. Quant à la moitié restante… Elle fut enterrée par Nadir Shah quelque part dans sa province natale du Khorasan et elle y est toujours. Nul, en effet, ne connaît l’emplacement. Nul ne l’a jamais su. Mais le trésor est toujours quelque part dans le Khorasan.

J’ose dire que cette légende m’a été confirmée par une dame pour laquelle j’ai une immense admiration et un profond respect, l’Impératrice Farah.

 


par  Prince Michael of Greece