Fechin Mabel Dodge Luhan

LE FANTOME DE TAOS

Mabel Dodge était la femme richissime du fabricant d’automobiles du même nom.

Dans les années 30, elle s’était fait construire une extraordinaire villa au Nouveau Mexique dans les Hauts Plateaux à la ville de Taos. Cet endroit paradisiaque attirait nombre d’artistes et de personnages excentriques. Mabel Dodge reçut tous ceux qui pensaient et créaient, en particulier D.H. Lawrence qui peignit plusieurs des fenêtres de sa maison.

Elle mourut et, après bien des vicissitudes, sa maison devint un hôtel.
Nous y descendîmes. Après un joyeux déjeuner avec nos amis, j’annonçais que j’allais faire la sieste dans notre chambre, laquelle avait été celle-là même de Mabel Dodge.
Marina me recommanda de ne pas fermer le loquet de façon qu’elle puisse entrer dans la chambre sans me réveiller. Je m’endormis, pour être réveillé une demi-heure après par des coups furieux à la porte.
C’était Marina. « Ouvre, tu as mis le loquet »
– « Mais non, je ne l’ai pas mis, j’ai laissé justement le loquet ouvert pour que tu puisses entrer » – « La porte est fermée au loquet ».
Furieux, je me levais dans un demi-sommeil, j’allais à la porte. Effectivement, le loquet était mis. L’avais-je fermé par hasard dans un moment de distraction, c’était possible.

Peu après, je racontais l’histoire à la directrice de l’hôtel, une dame charmante, fort intellectuelle, le crâne rasé. « Oh so, she did it again » « Elle a recommencé ».
Elle m’apprit que Mabel Dodge habitait toujours sa chambre et avait la manie, toutes les semaines, de fermer le loquet.
« Mais dans votre cas, elle a été gentille car vous étiez à l’intérieur de la pièce et vous avez pu ouvrir la porte. Généralement, nous devons faire venir le serrurier, comme je vous l’ai dit, une fois par mois ».

J’aurais préféré le fantôme de D.H. Lawrence qui avait peint les carreaux de notre salle de bains dans des couleurs violentes.

 


par  Prince Michael of Greece

5 commentaires pour “LE FANTOME DE TAOS

    L'ajout de commentaire n'est plus possible.