• fr
  • en
palais royal madrid

LES JOYAUX DE LA COURONNE ESPAGNOLE

En ce mois de juillet 1808, la panique règne à Madrid. Une armée française de 100.000 hommes se dirige à marche forcée vers la ville, décidée à l’emporter. Depuis un an, ce ne sont que coups d’états, révoltes, répression. Napoléon, après avoir détrôné la dynastie des Bourbon, est décidé à mettre un de ses frères sur le trône d’Espagne mais le peuple espagnol s’est soulevé plus d’une fois avec une violence qu’immortalise Goya. Alors, Napoléon a décidé d’utiliser les grands moyens, une armée qui écrase tout sur son passage. Les Français ne sont plus qu’à un ou deux jours de marche.

Au Palais Royal, on se demande que faire. Le roi littéralement kidnappé par les Français n’a eu le temps de rien emporter, de rien cacher. Or, le Palais Royal contient son extraordinaire collection de montres et d’horloges ainsi que le fabuleux ensemble des bijoux de la Couronne espagnole. Alors, le gouverneur du Palais prend l’initiative de cacher ces deux collections. On détache les tentures de soie de deux pièces du Palais, on ouvre une cavité dans les murs, on y dissimule dans l’une les horloges, dans l’autre les bijoux, puis on mure la cavité, on recolle la tenture de soie brodée, puis on attend la suite des événements.

Les Français entrent à Madrid. Napoléon installe sur le trône d’Espagne son frère Joseph mais ça ne dure pas. La révolte s’étend, les Anglais la soutiennent. Bientôt le roi Joseph doit quitter Madrid, non sans emporter roulées trois cents toiles des fabuleuses collections de peintures royales espagnoles. Comme dit le chroniqueur, n’ayant pu mettre la couronne sur sa tête, le roi Joseph l’a mise dans sa poche. Mais les horloges et les bijoux, les Français ne les avaient jamais ni trouvés ni cherchés.

La dynastie légitime des Bourbon monte à nouveau sur le trône et occupe le Palais Royal. Alors, le roi Ferdinand VII demande qu’on lui apporte des échantillons des tentures des deux pièces où avaient été enfermées les précieuses collections afin de pouvoir creuser dans leurs murs. On lui amène les deux échantillons et on part à la recherche des tentures correspondantes dans le Palais. Seulement, voilà, le roi Joseph dans son court règne a eu le temps cependant de changer les tentures de toutes les pièces du Palais Royal, donc impossible de retrouver les pièces où ont été enfermés les bijoux. Quant aux ouvriers qui se sont chargés du travail, impossible de mettre la main dessus. Alors, deux solutions : ou on éventre tout le Palais Royal, les 600 pièces somptueusement décorées, ou on laisse à jamais dormir les collections. La fatalité prévaut, le Palais Royal demeurera intact.

Le temps passe, les générations se succèdent mais l’histoire des deux collections devient légende. Jusqu’au règne de Franco. Un jour, il fallut effectuer des travaux de plomberie au Palais Royal. Dans l’une des pièces où s’effectuaient les travaux, voilà que la paroi s’effondre et qu’une pluie d’horloges tombe sur le parquet marqueté. C’était la collection précieuse du roi Charles IV. Mais si les horloges existent bien, cela signifie que les bijoux doivent eux aussi bien exister.

Mais où et comment les trouver ?
Le même dilemme se pose au roi actuel qu’à son ancêtre du 19ème siècle. Eventrer tout le Palais Royal ou laisser dormir les joyaux. Ce palais d’ailleurs est truffé de secrets.

Ma grand-mère me racontait qu’y séjournant, la reine régnante Marie-Christine lui avait proposé de se rendre toute seule à l’autre bout du palais dans tel salon. Ma grand-mère s’y était rendue et y avait trouvé la reine régente arrivée là bien avant elle. Il existe en effet dans le Palais Royal une série de couloirs et d’escaliers secrets qui permettent de se rendre d’un lieu à l’autre sans jamais être vu. Quant aux merveilleux et inestimables joyaux de la Cour espagnole, ils sont toujours enfermés dans leur cachette inventée en 1808.

 


par  Prince Michael of Greece

Un commentaire pour “LES JOYAUX DE LA COURONNE ESPAGNOLE


  1. David

    How fascinating and intriguing. It makes one want to go exploring the palace and tap on a few walls.

L'ajout de commentaire n'est plus possible.