LES VAUTOURS DES TOURS DU SILENCE

Il y a plusieurs millénaires, les Persans étaient de confession zoroastrienne.

Fondée par le prophète Zoroastre au 6ème siècle avant Jésus-Christ, cette religion dite du feu, en fait, était un des premiers sinon le premier courant de pensée monothéisme de l’Histoire. Plus tard, l’invasion et le fanatisme des musulmans forcèrent toute une colonie de zoroastriens à s’exiler. Ils vinrent en Inde et s’installèrent pour la plupart dans la région de Mumbai. On les appela les Parsi, c’est-à-dire les Persans. Ils se montrèrent particulièrement doués pour les affaires et cette toute petite minorité représente un énorme pourcentage de l’économie indienne.

Leur coutume voulait qu’ils exposent leurs morts en haut de ce qu’on appelle les Tours du Silence pour que ceux-ci soient dévorés par les vautours.

 

 

 

 

 

 

 

Depuis des siècles, il en était ainsi mais il ne s’agissait pas de n’importe quel vautour. Ceux-ci étaient entraînés de génération en génération pour leur œuvre funèbre.

Et voilà que, récemment, on s’est aperçu que les vautours commis aux Tours du Silence mouraient les uns après les autres. On chercha la cause de cette épidémie. On fit des analyses. Les vautours avaient été empoisonnés par les cadavres qu’ils dévoraient et mourraient à cause des médicaments, particulièrement des antibiotiques qu’avaient ingurgités les défunts… et qui rendaient mortelle la chaire inerte qu’ils dévoraient.

 


par  Prince Michael of Greece

L'ajout de commentaire n'est plus possible.