BAISSE DE LA DEMOCRATIE

L’omnipotence du Grand Argent et ses conséquences se marquent par une baisse sensible de la démocratie.

Bien sûr, les élections restent plutôt libres. Les parlements, les présidents sont démocratiquement élus. Cependant, les gouvernements, malgré leur faiblesse ou plutôt à cause de leur faiblesse, agissent de plus en plus par décrets, par mesures comminatoires qui affectent toute une nation.

IMG_2080

A un niveau beaucoup plus individuel, l’Etat, par ce que j’appelle la dictature du fonctionnaire anonyme, limite l’individu. L’arbitraire est à l’ordre du jour à tous les niveaux. Les impératifs de la politique comme l’invraisemblable partialité de ce qu’on appelle les intellectuels, limitent la possibilité des citoyens de s’exprimer. Ceux-ci voient leurs opinions de moins en moins capables de se faire jour, leurs désirs de moins en moins pris en considération et encore moins comblés.

Ce phénomène est si subtil, si progressif qu’il est mal aisé d’en prendre conscience. Il n’apparaît pas dans les médias et, pour cause, personne ne le dénonce, il en est d’autant plus dangereux. En fait, les citoyens, sans s’en rendre compte, sans le savoir, sont de plus en plus enrégimentés au détriment de leur liberté.

 


par  Prince Michael of Greece