• fr
  • en

Portugal

Le roi Carlos et la reine Amélie lors d’une procession, probablement la Fête-Dieu.

Le Portugal était éminemment catholique. La reine Amélie était très pieuse, le roi Carlos l’était peut-être un peu moins qui n’hésitait pas à pécher avec nombre de dames.

 

Le roi Carlos et la reine Amélie de Portugal en carrosse.

C’est ainsi qu’un jour ils débarquèrent à Lisbonne, montèrent en carrosse avec leurs deux fils et traversaient la place du commerce lorsque l’assassin monta sur le marchepied et tua le roi et son fils aîné.

 

La reine Amélie sur le pont de son yacht ancré sur le Guadalquivir à Séville.

Elle vient très certainement rendre visite à sa mère la comtesse de Paris en sa propriété de Villamanrique dans la plaine d’Andalousie.

 

Le roi Manuel II sur son trône devant les parlementaires.

Très jeune, il reçoit la couronne après l’assassinat de son père et de son frère aîné. Animé des meilleurs intentions, honnête, droit, profondément patriotique, il ne put s’opposer au courant républicain qui très bientôt allait renverser la monarchie.

 

Mariage en exil du roi Manuel II.

Exilé en Angleterre, le dernier roi de Portugal y épousa la princesse Victoria de Hohenzollern Sigmaringen. Sur la photo, de gauche à droite, le prince de Galles avec bicorne en tête, le duc d’Aoste Philibert Emmanuel, la grande-duchesse de Bade unique fille de l’empereur Guillaume Ier d’Allemagne, la reine Amélie de Portugal avec derrière sa sœur la duchesse d’Aoste Hélène, les mariés, puis des princes de Prusse, de Bourbon Sicile, de Saxe et au bout le prince Albert de Grande Bretagne, futur roi George VI.


par  Prince Michael of Greece